Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de syndicat cgt chpc
  • Le blog de syndicat cgt chpc
  • : Blog d'informations et de communications du Syndicat CGT du Centre Hospitalier Public du Cotentin (sites de Cherbourg -Octeville et de Valognes, département de la Manche)
  • Contact

Humour

Recherche

13 juillet 2015 1 13 /07 /juillet /2015 10:34
1ier juillet 2015: nouvelles grilles pour le ISD catégorie A, cadres et cadres supérieurs de santé
1ier juillet 2015: nouvelles grilles pour le ISD catégorie A, cadres et cadres supérieurs de santé
1ier juillet 2015: nouvelles grilles pour le ISD catégorie A, cadres et cadres supérieurs de santé
1ier juillet 2015: nouvelles grilles pour le ISD catégorie A, cadres et cadres supérieurs de santé

Partager cet article

Published by syndicat cgt chpc - dans Tracts
commenter cet article
13 juillet 2015 1 13 /07 /juillet /2015 10:30
GREVE  VICTORIEUSE A L'EHPAD DE LA HAYE PESNEL
GREVE  VICTORIEUSE A L'EHPAD DE LA HAYE PESNEL

Partager cet article

Published by syndicat cgt chpc - dans Tracts
commenter cet article
10 juillet 2015 5 10 /07 /juillet /2015 10:20
communiqué de presse intersyndical: les syndicats CGT/FO/SUD/UNSA quittent le CSFPH du 8 juillet 2015
communiqué de presse intersyndical: les syndicats CGT/FO/SUD/UNSA quittent le CSFPH du 8 juillet 2015

Partager cet article

Published by syndicat cgt chpc - dans INFOS
commenter cet article
9 juillet 2015 4 09 /07 /juillet /2015 14:50
Rencontre au Ministère de la Santé le 7 juillet 2015

Partager cet article

Published by syndicat cgt chpc - dans Tracts
commenter cet article
3 juillet 2015 5 03 /07 /juillet /2015 10:26
NEGOCIATIONS UBUESQUES
NEGOCIATIONS UBUESQUES

Partager cet article

Published by syndicat cgt chpc - dans Tracts
commenter cet article
2 juillet 2015 4 02 /07 /juillet /2015 11:52
ANFH: indemnité de vie chère : position de la CGT

Partager cet article

Published by syndicat cgt chpc - dans Tracts
commenter cet article
25 juin 2015 4 25 /06 /juin /2015 16:08
25 juin 2015 : tract CGT/FO l'hôpital tourne à crédit sur le dos des personnels !
25 juin 2015 : tract CGT/FO l'hôpital tourne à crédit sur le dos des personnels !

Partager cet article

Published by syndicat cgt chpc - dans Tracts
commenter cet article
25 juin 2015 4 25 /06 /juin /2015 16:06

PRISE DE PAROLE INTERSYNDICALE

25 JUIN 2015

RASSEMBLEMENT CHPC SITE DE VALOGNES

 

Bonjour à toutes et à tous,

 

Merci d’avoir répondu à l’appel des fédérations CGT, FO, SUD des secteurs de la Santé et de l’Action Sociale à l’origine de cette journée d’action pour le retrait du projet de loi santé, l’abandon du plan d’économies de 3 milliards pour les hôpitaux, l’arrêt des attaques contre les conventions collectives et les établissements.

 

Au lendemain du 9 avril, le gouvernement a annoncé dans son «programme de stabilité » transmis à Bruxelles, une nouvelle baisse de l’ONDAM (objectif national des dépenses d’Assurance Maladie), c’est-à-dire des crédits pour la santé et l’assurance maladie. Ces mesures d’austérité s’ajoutent au plan d’économies de 3 milliards déjà décidées, qui à terme vont déboucher sur la suppression de 22 000 postes.

Parallèlement, le projet de loi de «modernisation de la santé» voté le 10 avril en première lecture, représentant la déclinaison juridique des mesures budgétaires, rend obligatoire l’adhésion pour tous les hôpitaux à un groupement hospitalier de territoire (GHT), prélude à la fusion des hôpitaux publics entre eux, mais aussi avec le secteur privé, et à la suppression massive de postes dans le service public hospitalier.

Elle prévoit aussi l’assouplissement du droit des Groupements de Coopération Sanitaire (GCS), pour selon la loi « en faciliter la constitution et le fonctionnement, afin d’accompagner la création des GHT (groupement hospitalier de territoires), auxquels pourront être associés des établissements privés ». La loi prévoit aussi, la « mise à disposition de plein droit » de fonctionnaires aux GCS.

 

 Ces dispositions :

  •  aggravent encore la loi HPST en matière de restructuration de l’offre de soins, de destruction d’effectifs et vont accélérer la privatisation de l’hôpital public, comme les déserts médicaux ;
  •  déboucheront sur de nouveaux Contrats de Retour à l’Équilibre Financier (CREF), qui vont se traduire par des milliers de suppressions de postes, comme c’est le cas au CHPC avec la suppression de 180 postes (près de 15% des effectifs), la réorganisation ou la fermeture de nombreux lits et services, la dégradation des conditions d’accueil, la mise en danger de la population, la dégradation des conditions de travail : travail en 12h, remise en cause des organisations et du temps de travail…

A Valognes cela se traduit par :

  • la fermeture du standard le jour et la nuit par la prise en charge des appels du standard de Cherbourg qui sera fermé lui aussi,
  • la fermeture du SMUR du lundi au vendredi… un ballon d’essai avant une fermeture définitive ?
  • un projet de fermeture des urgences la nuit…

 

Jamais notre protection sociale et notre système de santé et d’Action Sociale n’avait subit d’attaques aussi importantes.

 

Face à cette situation, dans de nombreux établissements comme au CHPC, les personnels et leurs organisations syndicales combattent l’ensemble de ces mesures d’austérité et leurs conséquences.

Prenant appui sur ces mobilisations qui se multiplient, et démontrent le refus de ces politiques inacceptables par les professionnels des secteurs de la santé, du médico-social et du social, les organisations syndicales CGT, FO et SUD estiment que :

« Cela suffit ! Il faut mettre un terme à cette politique de baisse des dépenses publiques, il faut mettre un coup d’arrêt aux suppressions de postes, à la dégradation des conditions de travail dans nos établissements et services, au gel des salaires et rémunérations et à la dégradation du service public. »

 

S’appuyant sur la mobilisation qui s’est exprimée le 9 avril, les Fédérations Syndicales CGT, FO et SUD, ont pris leurs responsabilités en appelant aujourd’hui 25 juin 2015, à une journée de grève nationale et de manifestations devant les ARS, les préfectures, les établissements… ainsi qu’à un rassemblement devant le ministère pour exiger :

  • Le retrait du pacte de responsabilité et du projet de loi santé, l’arrêt du système de tarification à l’activité (T2A) ;
  • L’arrêt des fermetures de lits et services ;
  • L’abandon de toutes les mesures d’économie qui asphyxient les établissements et les services ;
  • Le maintien de tous les postes et l’embauche d’effectifs qualifiés en mesure de répondre aux besoins de la population avec des conditions de travail décentes ;
  • La défense des droits statutaires et conventionnels des branches de l’Action Sociale
  • L’augmentation générale des salaires ;
  • L’arrêt de la casse des métiers du social.

 

Le gouvernement doit prendre en compte les revendications des personnels des secteurs de la santé, du médico-social et du social.

Ne pas le faire provoquera une dégradation profonde et durable du climat social dans ces secteurs et au-delà.

 

Il faut que cette journée d’action à l’appel des fédérations CGT, FO, SUD des secteurs de la Santé et de l’Action Sociale soit un succès au niveau de chaque établissement et au niveau national.

Il est nécessaire et urgent de faire converger tous les établissements en lutte et ceux qui ne le sont pas encore.

Il est nécessaire et urgent de le faire avec une intersyndicale élargie, avec l’aide et l’appui de l’association citoyenne de défense du centre hospitalier Public du Cotentin et de promotion de la Santé, des élus locaux et des usagers.

Cela devient nécessaire et urgent de dire, tous ensemble,  non au projet de loi santé, non, au plan d’économies de 3 milliards pour les hôpitaux et, de demander, tous ensemble, au gouvernement, leur retrait. 

Tous ensemble, il faut défendre et sauver l’hôpital Public et défendre notre système de protection sociale. 

 

Merci à toutes et à tous, faisons grandir ce mouvement, transformons le en une « MAREE BLANCHE », qui seule, pourra faire céder le gouvernement.

Partager cet article

Published by syndicat cgt chpc - dans INFOS
commenter cet article
23 juin 2015 2 23 /06 /juin /2015 13:05
CHPC: appel CGT/FO à la grève Nationale jeudi 25 juin 2015

Partager cet article

Published by syndicat cgt chpc - dans Tracts
commenter cet article
23 juin 2015 2 23 /06 /juin /2015 12:54

STOP A LA CASSE PROGRAMMEE DU CHPC,

Non à la mise en danger de la population du Cotentin

 

 

Malgré l’ouverture du nouveau service d’UCC (unité-cognitivo-comportementale) et le développement des consultations externes ( avec toujours son point de prélèvement sanguin), L'Hôpital de Valognes se voit amputé de son SMUR pour la période du 29 juin à septembre 2015.

La CGT affirme que cette restructuration menée par le directeur du CHPC aura de graves conséquences pour la prise en charge d' urgence des accidents et problèmes médicaux dans la région allant de la côte Ouest à la côte Est en passant par Carentan . La population devra-t-elle payer de sa vie, les paris hasardeux et la gestion à la petite semaine de la direction ?

 

Les services de soins de l’hôpital seront également en difficulté car en cas d'urgence vitale ils devront attendre que le SMUR de Cherbourg descende à condition qu'il ne soit pas déjà parti en intervention.

Fermer le SMUR de Valognes semble une évidence pour la direction. Pour le directeur du CHPC il faut sans tarder en finir avec la dispersion des activités à cause de la démographie médicale de plus en plus insuffisante

(cf article presse de la Manche samedi 20 juin 2015, page 5). De plus pour lui, la Basse Normandie « serait trop dotée de services d’urgences et de SMUR au regard du nombre d’habitants ».

Pour la CGT, les Urgences et les Smur ne doivent pas être concentrés seulement sur les grandes villes de Cherbourg, St Lo et Granville…. La région rurale du Cotentin n’a pas la chance d’avoir SOS médecin 24h/24h, ni les pompiers professionnels. Entre Cherbourg et ST Lo/Coutances, nous allons subir une désertification médicale, alors que l’ARS préconise que les structures d’Urgences et de SMUR doivent être réparties de manière à ce que l’ensemble des communes de basse Normandie soit situé à 30 minutes au MAXIMUM d’un de ces services. L’ARS écrit aussi qu’il faut assurer un accès aux soins urgents de Qualité pour l’ensemble de la Basse Normandie (promesse faite par le gouvernement encore aux dernières élections)….Alors que fait-elle pour le Nord Cotentin ? Un seul SMUR pour les interventions primaires ainsi que les transports secondaires ( puisque le contrat entre le CHPC et SOS médecins est arrêté) est inadmissible. Faire intervenir le secondaire de ST lô voir de Granville dans le nord Cotentin sera une perte de temps dangereuse pour les patients quand nous savons qu'il faut agir rapidement dans les AVC. Le plan national d'action 2010/2014 sur les AVC fixe parmi ses priorités l'accès aux soins en urgences. Alors nous devons garder les deux SMUR et ses services d'urgences ouverts 24h/24h.

 

Pour couvrir la casse de la santé dans notre région, l’ARS a ouvert la voie de l’expérimentation pour les sites inférieurs à 10000 passages/an ainsi que ceux compris entre 10000 et 15000 passages/an (l’Hôpital de Valognes), avec la possibilité de fermeture une partie de la nuit, ce qui donnera toute liberté au directeur du CHPC de fermer les urgences de Valognes la nuit.

La CGT refuse cette option et demande aux élus de la région, aux Présidents des communautés de communes de ST Sauveur, La Haye du Puits, Carentan, St Mère Eglise, Picauville, St Vaast Quettehou, Valognes, Briquebec et Montebourg d’intervenir auprès de l’ARS et de la ministre de la santé pour maintenir nos services ouverts .

Le Conseil départemental veut développer le tourisme dans la manche et se félicite de faire passer le tour de France dans notre département (Utah Beach). Mr Le Grand attend 1,5 millions de touristes l’année prochaine pour cet événement. Mais comment les vacanciers seront-ils pris en charge ? dans quelles conditions et à quel prix ? Alors nous leur demandons également d'intervenir pour défendre les services d'urgences et de SMUR.

 

La CGT demande à L’ARS de donner les moyens financiers et humains au CHPC afin de pouvoir recruter de nouveaux médecins (DESC, PH…) et aider à payer les intérimaires. Il faut développer une véritable politique d’intéressement pour garder nos médecins, qui partent un à un. Il faut également garder les médecins proches de la retraite qui souhaitent poursuivre leur activité professionnelle plutôt que de les inciter à partir .

 

La restructuration touche aussi la médecine polyvalente de Valognes car le directeur compte ajouter 6 lits supplémentaires, sans personnel supplémentaire. Les agents présents, déjà en grande difficulté, en souffrance, devront donner moins de temps aux patients et aux familles pour pouvoir accomplir tous les soins.

 

Enfin pour la rentrée prochaine le directeur à l’intention de supprimer le service du standard le jour sur le site de Valognes et la nuit sur Cherbourg pour « économiser » 6 agents. En semaine, à compter de 17h il n’y aura plus personne pour accueillir les patients et les visiteurs à Valognes, ainsi que toute la journée pour les week-ends et jours fériés. Pour nous, c’est inconcevable, c’est la déshumanisation de l’hôpital. Cette qualité d’accueil est indispensable pour un établissement public.

 

La CGT dénonce la politique des départs en retraite non remplacés, les fins de contrats non renouvelés (110 depuis 2013), les temps partiels non compensés qui entraînent une augmentation de la charge de travail et de la souffrance au travail des personnels. L’encadrement s’essouffle et se retrouve en BURN OUT et les personnels ne savent plus vers qui se tourner lorsqu’il y a un problème de service. La conscience professionnelle des personnels, les métiers et compétences sont mises à mal dans cette politique de retour à l’équilibre financier. Résultat, il n’y a plus assez de personnels paramédicaux pour l’été. Le directeur demande donc aux agents restants (dont certains sont en 12h) s’ils sont volontaires pour faire des heures supplémentaires payées. Un paradoxe, quand celui-ci claironne à longueur de temps qu’il n’y a plus d’argent !!!

Pour la CGT c'est aux élus de faire pression sur l'ARS qui, elle aussi , prend appui sur le problème de démographie médicale et les restrictions budgétaires annoncées pour modifier le schéma régional de santé en expliquant « qu’il sera impossible de pérenniser le fonctionnement d’une offre hospitalière « dispersée », et qu’il faut « modifier en profondeur » les organisations en place. L’innovation et l’investissement ne sont plus accessibles compte tenu de l’impasse financière des établissements publics de santé ». Elle demande d’allier qualité des soins avec moins de dépenses (-10 Mds € d’ici 2017)….(faire plus avec moins !)

 

Sur le plan National la CGT exige :

 

  • l’abandon de la LOI SANTE, de la Tarification à l’Activité (T2A) et du pacte de responsabilité.

  • L’arrêt des fermetures de lits et de services

  • L’arrêt de la réorganisation de l’offre de soins et de l’action sociale

  • L’abandon de toutes les mesures d’économies qui asphyxient les établissements et les services,

  • Le maintien de tous les postes et l’embauche d’effectifs qualifiés en mesure de répondre aux besoins de la population avec des conditions de travail décentes,

  • L’augmentation générale des salaires et de meilleurs déroulement de carrière

  • L’augmentation des pensions…

 

la CGT appelle donc le personnel hospitalier du CHPC du site de Valognes à se retrouver dans la cour d’honneur de

de l'hôpital de Valognes à 10h

JEUDI 25 JUIN 2015

Puis sur le site de Cherbourg à partir de 11h30 pour partager le barbecue intersyndical (FO/CGT).

Elle invite également la population, les élus et l’Association Citoyenne de Défense de CHPC à nous rejoindre

Partager cet article

Published by syndicat cgt chpc
commenter cet article